PACtransition.png

Système alimentaire européen : aller plus loin, ensemble ! - Newsletter Transition 06/2020

Newsletter Transition
Juin 2020

Il y a un mois, la Commission européenne présentait dans le cadre du Green Deal, sa stratégie Farm to Fork, visant à rendre le système alimentaire européen plus durable. Au menu, réduction de l’utilisation des pesticides et des engrais, préservation de la fertilité des sols, développement de l’allocation de terres agricoles à la production biologique. Une stratégie inédite pour l’Union européenne, où agriculture et alimentation se rencontrent enfin dans un plan cohérent et complémentaire en matière d’impact environnemental. Bravo !

Bravo pour ce plan ambitieux aux objectifs qui laisseraient presque croire à un nouveau paradigme agricole pour l’Europe, tourné vers une approche plus respectueuse de l’humain et de l’environnement. Pourtant, si les objectifs sont clairs, les moyens pour les atteindre restent indéterminés. La Politique Agricole Commune – PAC, principal outil de l’UE pour orienter l’agriculture européenne, n’est pas alignée aux objectifs présentés dans le cadre de la stratégie Farm to Fork, et sa réforme annoncée pour 2021 ne semble pas prendre la direction d’une agriculture plus raisonnée.

Là où il est primordial d’engager une généralisation de l’agroécologie, la proposition de réforme de la PAC par la Commission entend réduire la part du budget alloué à son  IIème pilier, consacré précisément au soutien à l’agriculture rurale.
Là où l’on réfléchit à la revalorisation des savoir-faire locaux, la Commission parle mécanisation agricole et ne remet pas en question le principe d’aide à l’hectare, mesure qui a largement contribué à précariser le métier d’agriculteur.rice et détruit la biodiversité des campagnes. 
Là où il est souhaitable de promouvoir les circuits courts, l’UE continue de signer des accords de libre-échange allant à l'encontre d'une politique alimentaire durable.
L’incohérence est frappante : outils et objectifs doivent s’accorder.

Nombreuses sont les organisations de la société civile à saluer la stratégie Farm to Fork, mais aussi à se rendre compte que cela ne suffira malheureusement pas à amorcer l’émergence d’un nouveau modèle agricole. Faisons bloc, ensemble, afin d’engager l’UE dans une transition agroécologique audacieuse, qui se donne les moyens de ses ambitions.  Une agriculture européenne résolument humaine et résiliente face aux changements climatiques. Allons plus loin, soutenons de nouveaux modèles, une autre PAC, pour une société cohérente et durable. Il est temps.

Solidairement vôtres,

Mathilde Mosse et Denis Stokkink

Contact: 

Mathilde Mosse