image_biodiversite.png

Il est temps d'agir pour la protection animale

Jeudi, 10 Septembre 2020

Ce 10 septembre, WWF a publié son rapport Planète vivante faisant état de nos écosystèmes et les résultats font peur : ces cinquante dernières années, les populations d’animaux sauvages vertébrés ont connu un déclin de 68%.


Des scientifiques du monde entier ont rassemblé une quantité importante de données afin de prouver l’impact dévastateur de l’activité humaine sur le monde naturel.  Pour ce groupe d’expert.e.s, le déclin des espèces animales s’explique par la surconsommation des ressources naturelles, le phénomène d’urbanisation et un modèle économique basé sur la croissance perpétuelle. 


La conversion des terres en surfaces cultivables pour y développer une agriculture intensive contribue fortement à la perte d’habitat de ces animaux sauvages. Les constats sont frappants, les zones humides ont été réduites de 85% ces cinquante dernières années, 87% de la superficie de l’océan est désormais impacté par l’activité humaine et la déforestation n’en finit plus. 


Alors que faire ? WWF invite les décideur.se.s européens à prendre la voie d’une transition agro écologique et espère une relance au service de la biodiversité. Mais inverser la tendance et ainsi réduire de moitié l’empreinte écologique de l’humanité comme le suggère le rapport passera indubitablement par des efforts individuels dans l’objectif de changer nos modes de vie.