La Norvège avance dans la lutte contre le réchauffement climatique

Mercredi, 21 Juin 2017

La Norvège fait deux nouveaux pas dans la lutte contre le dérèglement climatique en interdisant le chauffage des bâtiments au fioul dès 2020 et la commande publique de biocarburants à base d'huile de palme.

En Norvège, les émissions de CO2 dues aux hydrocarbures n'ont pas baissé au cours de la dernière décennie alors que le gouvernement s'est engagé à aller plus loin que l'Accord de Paris (diminuant ses émissions de 40%). C'est pourquoi, dès 2020 il sera interdit en Norvège de chauffer tout type de bâtiment au fioul. Cette mesure devrait permettre de diminuer les émissions de gaz nocifs (estimées à 53.9 millions de tonnes en 2015) de 340 000 tonnes par an. Elle aura pour conséquence un recours au gaz plus important mais il sera possible de se chauffer par des moyens électriques sachant que l'électricité destinée à la consommation domestique est d'origine hydraulique en Norvège.

Un rapport de l'ONG Rainforest Foundation Norway avertissait sur les effets de l'huile de palme sur l'environnement, avec des graves conséquences telles que la déforestation et l'épuisement de tourbières. Ainsi, la Norvège a mis en place une interdiction d'achats publics de biocarburants à base d'huile de palme. Le Parlement norvégien est le premier à avoir instauré une telle réglementation.

Le pays nordique ayant un des PIB par habitant les plus élevés de la planète accomplit ainsi deux pas vers un avenir durable.

Pays: 

Europe hors UE