image_eolien.png

L'éolien en mer a le vent en poupe

Mercredi, 18 Novembre 2020

Dans une esquisse de document d’orientation, la Commission européenne prévoit de développer l’éolien en mer de manière exponentielle dans les années à venir. L'exécutif européen doit présenter jeudi 19 novembre sa feuille de route en matière d’énergies renouvelables, on pourrait y retrouver objectif de multiplication par 25 de l’éolien offshore d’ici à 2050.  

Dans l’idée d’atteindre une capacité de production de 300 gigawatts d’ici 2050, contre seulement 23 gigawatts aujourd’hui, le réseau éolien européen devrait s’implanter aussi bien en mer du Nord et dans la Baltique, que dans l’Atlantique ou la Méditerranée. Partout en Europe, un processus de retrait du nucléaire et de fermeture des centrales à charbon s’est enclenché, cela implique d’augmenter la part d’énergie verte dans notre bouquet énergétique. L’enjeu de développement de l’éolien offshore est donc crucial et doit devenir un pilier de la production d’électricité en Europe.


Dans son dossier, la Commission formule l’hypothèse selon laquelle, près de 800 milliards d’euros d’investissements seront nécessaires pour assurer cette croissance rapide. Mais qui va payer ? Le Pacte vert pour l’Europe prévoit une enveloppe de 80 milliards pour financer de tels projets. Les plans nationaux de relance instaurés en réponse à la pandémie devraient également contribuer, et l’industrie éolienne, aura bien évidemment un grand rôle à jouer en assumant certains des risques du marché. 


Aujourd’hui, 42 % de la capacité mondiale offshore est installée en Europe. L’un des objectifs clés formulé dans la stratégie est de maintenir ce leadership européen sur la scène internationale. Cela passera indubitablement par un renforcement de la coopération transfrontalière entre les pays de l’UE.