image_produits_chimiques.png

La Commission sonne le glas des exportations de produits dangereux interdits dans l’UE

Mercredi, 4 Novembre 2020

Dans sa nouvelle stratégie européenne pour les produits chimiques présentée le 14 octobre 2020, la Commission affirme que les industriels européens ne pourront plus exporter de substances chimiques interdites dans l’UE.  

La procédure de consentement préalable en connaissance de cause (PIC) permet actuellement à l’UE de produire et d’exporter des substances chimiques dangereuses vers des pays tiers. Comment l’UE peut-elle se vanter de montrer la voie à l’échelle mondiale en matière de protection de l’environnement en autorisant de telles pratiques ? Dans un souci de cohérence, ce mécanisme devrait faire l’objet d’une révision et il faut s’en réjouir. 

Les champions européens de l’agrochimie profitaient jusqu’alors d’une règlementation plus faible dans les pays hors UE. Le 10 septembre 2020, l’association suisse Public Eye et la branche britannique de Greenpeace, révélaient que plus de 80.000 tonnes de produits contenants des substances bannies en Europe avaient été vendus hors de l'UE en 2018.

La lutte pour la protection de l’environnement est une lutte collective donc rien ne sert de bâtir une Europe verte si dans le même temps, on exporte notre toxicité en dehors de l’UE. La Commission semble l’avoir compris, elle doit poursuivre dans cette voie pour maintenir la crédibilité de son Green Deal.