Une taxe carbone en Belgique. C'est pour quand ?

Jeudi, 2 Février 2017

Le débat est lancé : faut-il introduire la taxe carbone en Belgique ? Lorsque les énergies fossiles - charbon, pétrole ou gaz naturel - sont utilisées, du CO2 est émis dans l’atmosphère mais faut-il demander aux consommateurs de payer pour cette utilisation ?

Il s’agit d’une question qui a déjà été soulevée par les économistes et de nombreuses organisations internationales qui s’interrogent sur la frilosité des pouvoirs publics belges envers la fiscalité environnementale.

Si cette pratique permettrait de nouvelles rentrées d’argent dans les caisses de l’État, cela mettrait également le pays sur les rails d’une économie bas carbone. En effet, nombreux sont ceux qui considèrent que l’absence de taxe carbone entraine une surconsommation des énergies fortement émettrices de CO2.

En ce qui concerne les entreprises, le système des quotas européens restreint déjà leur consommation de CO2. Néanmoins, ce système de quotas pose de nombreuses questions. Pour en savoir plus, l’émission Cash Investigation diffusé sur France 2 a réalisé une enquête assez éloquente sur le système des quotas (lien : voir « en savoir plus »). De plus, le système présente une difficulté essentielle : le prix de la tonne de dioxyde de carbone revient à 6 euros, bien trop peu pour réellement inciter les entreprises à réduire leur consommation.

Ainsi, cette potentielle taxe carbone ne s’appliquerait qu’aux carburants et aux combustibles de chauffage d’origine fossile.

Beaucoup de questions font que la Belgique est à la traine : quelle forme ? une taxe ? une accise ? quelle visibilité ? quid de la compétitivité du secteur des transports ? une taxe pour qui ? quid de l’équité sociale (les plus pauvres consacrant plus de budget que les plus riches au chauffage) ?

En somme, le débat est ouvert et promet d’être long…

Pays: 

Belgique