Parlement européen à Strasbourg

Le climat dans le nouveau budget européen

Vendredi, 18 Mai 2018

Un nouveau budget européen a vu le jour le 2 mai 2018 pour la période 2021-2027 et la part consacrée à la transition écologique a augmenté. Il reste néanmoins encore des points sur lesquels l’Union européenne (UE) devrait agir pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Le climat est un sujet progressivement intégré dans la politique de l’UE, et pour cause, il représente dorénavant un quart des programmes de l’Union européenne soit une augmentation de 5% que sur la période précédente (117 milliards d’euros sur 7 ans).

Peu de temps avant, une lettre ouverte de la part de 31 organisations avait été adressée au Président de la Commission européenne M. Juncker pour formuler trois grandes demandes 

  •  Augmentation de la part des dépenses pour le climat pour atteindre plus de 20%.
  • Purification du budget de telle manière à ce que l’UE ne soutienne pas financièrement des projets intensifs en carbone émis.
  • Alignement des flux financiers et incitations fiscales de l’Union sur l’objectif de l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés à la fin du siècle.

Si le nouveau budget satisfait le premier point, il ne répond pas aux autres demandes de la lettre. En effet le budget n’a pas vocation à entamer la suppression des subventions aux énergies fossiles ou d’interdiction des infrastructures intensives en carbone, ni à se conformer pleinement à l’Accord de Paris en ce qui concerne les flux financiers et les incitations fiscales.

Pourtant les politiques font de plus en plus pression à l’UE. Le Président Macron avait parlé d’un budget à 40% consacré au climat et du reste qui ne devait pas « être hostile au climat ». Par ailleurs le Parlement européen avait voté en mars dernier une résolution pour inciter l’UE à consacrer au moins 30% de son budget contre le changement climatique. Et les tribunaux ont marqué ce début d’année 2018 pour avoir attaqué des Etats en justice pour faute d’inaction climatique.

C’est l’occasion pour l’UE de devenir le leader mondial de la finance durable. Les politiques pour l’environnement et contre le réchauffement climatique constituent une question géopolitique que l’Europe devrait exploiter.