Bonne résolution 2020 : diminuer vos trajets en avion !

Vendredi, 3 Janvier 2020

L’impact du transport aérien sur le changement climatique a fait ces derniers mois l’objet d’une polémique croissante. On questionne la pertinence de maintenir les lignes aériennes en Europe, voire la responsabilité des voyageurs.

Lorsque l'on compare les modes de déplacement sur base des émissions de CO₂ par voyageur au kilomètre, l’avion ressort en tête du classement des modes les plus polluants ! Une heure en avion est 13 fois plus émettrice qu’une heure en voiture. Monter à bord d’un avion rendra votre trajet 125 fois plus émetteur en moyenne que de monter dans une voiture ; et plus de 1 500 fois plus émetteur que de monter dans un train

Freiner la croissance du trafic

Or l’association du transport aérien international prévoit une croissance du trafic passager de 3,5 % par an et une multiplication par 2 du trafic d’ici 2037. Ceci alors qu'aucune option technologique n’est disponible à suffisamment court terme et à l’échelle nécessaire.

Il est donc nécessaire de remettre en cause cette hausse du trafic. Ceci passe par un changement de comportement individuel (voyager moins loin, moins souvent, privilégier d’autres modes), mais aussi par une régulation plus forte au niveau international pour donner les bonnes incitations et faire payer au secteur le prix de sa pollution.

De manière conscientisée ou non, la place que l’on donnera à l’aérien à l’avenir reflétera donc un choix sociétal et éthique : est-on prêts à sacrifier quelques trajets en avion pour préserver des conditions de vie acceptables dans les décennies à venir ?